Limiter l’abreuvement direct au cours d’eau

Les plages de la baie de Douarnenez sont régulièrement soumises à des pollutions bactériologiques provenant de l’assainissement et des pratiques agricoles. La plage du Ris est menacée de fermeture en 2016 si la qualité des eaux ne s’améliore pas. La mobilisation de tous les acteurs est primordiale pour enrayer ce phénomène.

Cela implique l’amélioration de l’assainissement collectif de la ville de Douarnenez ainsi que la mise aux normes des assainissement non collectifs par le SPANC de Douarnenez Communauté et de Quimper Communauté.

Effondrement d’une berge causé par le piétinement bovin

L’abreuvement du bétail au cours d’eau est également un vecteur de contaminations bactériennes.  La photo ci-dessous illustre les phénomènes d’érosion des berges et de transferts des déjections au cours d’eau  occasionnés par un piétinement important. L’EPAB est chargé de promouvoir des systèmes d’abreuvement respectueux de la qualité des eaux afin de:

  • Supprimer le piétinement des berges et la descente du bétail dans les cours d’eau
  • Maintenir la possibilité d’abreuvement des troupeaux à partir des ruisseaux à proximité
  • Améliorer la qualité bactériologique des eaux de baignade
  • Sécuriser la qualité sanitaire de l’eau apportée aux cheptels (réduire les risques de mammites)

Pour ce faire L’EPAB met gratuitement à disposition du matériel

Chaque exploitation agricole peut bénéficier gratuitement de la mise à disposition et de l’aménagement d’un dispositif de ce type sur un site identifié comme posant problème. Cette mise à disposition est soumise à l’engagement de clôturer les berges des cours d’eau.

Pompe de prairie:

L’eau est directement pompée par l’animal qui actionne la poussée de la pompe avec son museau. Une crépine équipée d’un clapet anti-retour est immergée dans le cours d’eau et permet de ne pas désamorcer le système. Dans l’exemple ci-dessous, un plot en béton permet de stabiliser la pompe. La pompe peut également être boulonnée sur un caillebotis en béton ou à tout autre système permettant sa stabilité.

Schéma de principe

Exemple d’installation

Fonctionne également pour les chevaux

Bac à alimentation gravitaire:

Le système envisagé se compose d’un bac alimenté par un tuyau plongé dans le cours d’eau en amont. La différence de hauteur entre la prise d’eau et le point haut du bac doit être suffisamment importante pour établir un débit et permettre le remplissage. Le tuyau est maintenu dans le cours d’eau par un piquet et peut être équipé d’une crépine pour limiter l’entrée des sédiments. Si le débit est important et constant au cours de l’année, le bac peut être équipé d’un robinet à flotteur basse pression. Dans le cas contraire, un tuyau est installé entre le bac et la partie aval du cours d’eau pour évacuer le trop plein. Dans tous les cas, les tuyaux exposés au piétinement sont protégés par enterrement.

Schéma de principe

Le travail est engagé sur les bassins versants de la baie de Douarnenez. Une dizaine d’éleveurs de bovins et deux propriétaires de chevaux se sont engagés dans la mise en place d’un système d’abreuvement autonome. Cette action se poursuit jusqu’à la fin 2015.

Faites appel à un technicien de l’EPAB pour discuter de vôtre projet d’exploitation.

Vincent BRICK AIDA

02 29 40 41 25 / 06 85 94 48 50

Technicien.riviere@epab.fr