Historique

Des collectivités territoriales engagées dans des programmes de reconquête de la qualité des eaux

 

Différents programmes d’actions ont vu le jour progressivement pour restaurer, préserver et améliorer la qualité des eaux de la baie de Douarnenez :

  • les contrats de bassin versant du Ris pour l’eau potable, 1998-2008, porté par la ville de Douarnenez, dans le cadre du programme Bretagne eau pure,
  • le contrat de bassin versant du Porzay pour la lutte contre les marées vertes, 2003-2008, porté par la communauté de communes du Pays de Châteaulin et du Porzay, dans le cadre du programme régional et interdépartemental de lutte contre les marées vertes en Bretagne, PROLITTORAL,
  • le contrat territorial de la baie de Douarnenez, 2009-2011, dont la co-maîtrise d’ouvrage a été assurée par la communauté de communes du Pays de Châteaulin et du Porzay et la communauté de communes du Pays de Douarnenez, dans le cadre du Grand Projet 5 « restaurer la qualité de l’eau » du contrat de plan Etat-Région 2007-2013. Un avenant de ce contrat a été établi du 1er janvier au 30 juin 2012.
Une volonté politique partagée de mise en place d’un SAGE de la baie de Douarnenez

 

Un schéma d’aménagement et de gestion des eaux, SAGE, est un outil stratégique de planification à l’échelle d’une unité hydrographique cohérente, dont l’objectif principal est la recherche d’un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques et la satisfaction des usages.

Dès 2008, les communautés de communes du pays de Châteaulin et du Porzay et du pays de Douarnenez ont lancé le projet et la concertation pour la mise en place d’un SAGE sur la baie de Douarnenez. La communauté de communes de la Presqu’île de Crozon a rejoint le groupe initiateur de cette démarche en 2009. Puis, les différentes collectivités territoriales de la baie de Douarnenez ont été sollicitées par le groupe initiateur pour travailler sur ce projet.

Par cette démarche, les élus de la baie souhaitent renforcer localement l’action territoriale dans le domaine de l’eau. Le SAGE sera un outil politique et juridique pour travailler avec l’ensemble des acteurs locaux à la protection de l’eau et des milieux aquatiques, tout en conciliant le développement des activités économiques.